•  

    La galeriste Dina Vierny, qui fut la muse du sculpteur Aristide Maillol dans les années 1930,

    est décédée mardi à Paris à l'âge de 89 ans, a indiqué mercredi le musée Maillol dans un communiqué.

    A la mort de l'artiste, elle ouvre une galerie d'art dans le quartier Saint-Germain. La muse devient alors une galeriste

    et collectionneuse avisée. Elle se passionne pour les peintres abstraits comme Kandinsky et Poliakoff et défend les

    artistes non officiels de l'ancienne URSS.

    En 1963, Dina Vierny fait don à l'Etat de l'oeuvre monumentale de Maillol, qui sera exposée aux Tuileries un an plus

    tard. Elle avait enfin ouvert en 1995 à Paris la Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, qui présente des oeuvres de

    Maillol, mais aussi de Rodin, Matisse ou Kandinsky.


    votre commentaire
  • Hippocampe :

    essai de définition

     

    L'hippocampe est un petit animal marin à tête de cheval et aux multiples caractères préhistoriques. Il assure par son apparence, la continuité entre de très longues séquences temporelles. L'hippocampe est également un secteur du cerveau qui participe à la fixation des souvenirs et à la structuration de la mémoire. Il contribue à l'anticipation dans le présent, grâce à l'usage des traces du passé. C'est au croisement sémantique de ces termes, que se place la revue littéraire et artistique du même nom.

    Hippocampe

    est régie par l'appareil méthodologique du montage, qui fut développé par trois intellectuels de la première moitié du XXe siècle, dont nous revendiquons l'héritage : Walter Benjamin avec son Livre des Passages, Aby Warburg avec son Atlas Mnémosyne et Georges Bataille dans sa revue Documents.

    Hippocampe

    est pluridisciplinaire : les disciplines sont croisées au sein d'un numéro et au sein des articles pour conserver une ouverture maximale sur le spectre des connaissances (littérature, arts plastiques, histoire de l'art, anthropologie, musique, cinéma, philosophie...).

    Hippocampe

    est thématique : chaque numéro appelle un thème qui ne peut être que partiellement circonscrit, grâce à la convergence de multiples points de vue et de regards éclatés tant spatialement que temporellement.

    Hippocampe

    convoque simultanément des textes anciens peu connus ou non édités, des articles à caractère scientifique commandés à des spécialistes, ou des contributions sensibles mettant en jeu une dimension subjective.

    Hippocampe

    donne toute son importance au texte, l'image n'étant qu'un support permettant de prolonger les idées et débats soulevés par les mots.

    Hippocampe

    est une fenêtre ouverte sur le monde contemporain, dont l'encadrement est bâti de matériaux dispersés dans le temps.

    votre commentaire
  •  

    Revue trimestrielle (mars, juin, septembre, décembre)

    64 pages

    25 x 20 cm

    Impirmée à Lyon sur papier 135 grammes

     

    A partir de mars 2009 :

    96 pages

    30 x 25 cm

    Imprimée à Lyon sur papier 135 grammes

    Semstriel > 15 mars et 15 septembre

    300 exemplaires

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique